NM3 : Le bilan chiffré de la saison 2015/2016


Saison complexe pour l’équipe 2 du CPBB qui évoluait au sein de la poule H du championnat de France de NM3. En effet, après bon nombre de péripéties, c’est au final la relégation que les joueurs ont trouvé au bout de leur route. Une équipe fortement remaniée en début de saison et qui n’aura malgré tout pas réussi à se maintenir pour sa 2ème saison à ce niveau.

Si les raisons de cet échec peuvent être nombreuses, nous allons surtout tenter d’en faire une analyse chiffrée qui peut permettre de tirer quelques enseignements.NM3-2015-2016

  • Un bilan trop juste :

Les hommes de Benoit Bouvret auront ainsi disputé 22 matchs cette saison, pour un bilan de 6 victoires et 16 défaites (soit seulement 27% de victoires) et terminent donc à la première place de relégable (10ème sur 12 équipes).

4 de ces 6 victoires auront ainsi été acquises à la maison (où les joueurs cumulent un bilan de 4-7, soit quasiment 2 matchs perdus sur 3), contre seulement 2 obtenues à l’extérieur (à Fécamp et Sartrouville). Pas suffisant donc pour obtenir le maintien, d’autant que la moitié des défaites ont été concédées par plus de 10 points d’écart et qu’en dessous de cette marge, seule trois d’entre elles l’ont été avec moins de 6 points.

  • Une série fatale :

Entre la 15ème et la 21ème  journée, l’équipe a concédée 7 défaites consécutives alors qu’elle a évolué 5 fois à la maison. Cette mauvaise série aura plongé dans le doute tous les joueurs car avant cette 15ème journée, le bilan (5-9), sans être exceptionnel, permettait malgré tout de garder de sérieux espoirs de maintien compte tenu des nombreux matchs à domicile restants (plus nombreux que les déplacements).NM3 CER-SAR 3

En effet, suite à l’indisponibilité des Maradas en début de saison, les séniors 2 ont du jouer 4 de leur 5 premiers matchs de la saison à l’extérieur. A l’arrivée un départ compliqué (5 défaites en 5 matchs) qui a malheureusement planté le décor.

  • Un retour des vestiaires révélateur :

Durant ses 22 matchs disputés, le CPBB2 a inscrit la bagatelle de 1495 points, soit une moyenne de 68,0 pts par match contre un total de 1615 points concédés (73,4 points par rencontre). L’écart moyen de la saison se solde donc par un écart négatif de 5,4 points par match.

En analysant les scores moyens par quart-temps, on s’aperçoit que c’est durant le 3ème que l’équipe commençait à lâcher prise sur ses adversaires : en effet, le différentiel moyen entre les points marqués et les points concédés est de -4,8 points soit quasiment l’écart moyen par match cette saison (-5,4).

Les autres quart-temps ont quant à eux démontrés une meilleure maîtrise de l’équipe (19,1-20,1/17,0-16,9/14,1-18,9/17,8-17,6).

C’est aussi ce 3ème quart temps que les joueurs ont le moins remporté durant la saison : 4 sur 22 seulement contre  respectivement 9, 10 et 12 pour les autres quarts du match.

Enfin, preuve encore que ces 3ème quart-temps ont eu de réelles conséquences sur les scores finaux : à la mi-temps, les panthères étaient devant au tableau d’affichage à 10 reprises contre seulement 6 fois à l’entame du 4ème.

  • Un effectif instable :

NM3 CER-SAR 216 joueurs au total ont été utilisés tout au long de la saison. L’équipe a donc manqué de stabilité à ce niveau.

Plusieurs raisons peuvent justifier cet effectif pléthorique : les blessures, les renforts pour raisons diverses de plusieurs joueurs venant de l’équipe 1 (Arsène Ambroise, Silvio Mateus, Mohamed Koita et Marvin Agoh), les dépannages venant des équipes plus jeunes (Marveen Cosaque issu des U20) et aussi hélas, le manque d’investissement de certains…

Les difficultés offensives quant à elles peuvent s’expliquer notamment par le fait qu’à l’exception des renforts de l’équipe 1, seul Mathieu Lefèvre a dépassé la barre des 10 points par match (16.6 points pour 18 matchs joués comme titulaire, meilleur marqueur de paniers à 2 points et de lancers francs). Derrière on retrouve 2 groupes de joueurs dont les moyennes de points se situent entre 7,0 et 8,3 points d’une part et entre 1,0 et 3,4 points d’autre part.

A leurs décharges, beaucoup de jeunes joueurs étaient inexpérimentés à ce niveau là. Ce que ne manque pas de souligner l’entraîneur Benoit Bouvret qui dresse un bilan objectif de la saison :

« On était dans une poule qui n’était pas facile. Il y a eu un renouvellement d’effectif à l’inter-saison, il a fallu apprendre à jouer ensemble. Le début de saison ne nous a pas été favorable avec un calendrier difficile face à des équipes déjà rodées ainsi que de nombreux matchs à l’extérieur en raison de l’indisponibilité du grand gymnase des Maradas. On a fait de bons matchs même si sur la globalité de la saison, on était légèrement en dessous du niveau moyen de la poule.

On a une équipe jeune, ce qui est normal, c’est une réserve. Nos adversaires avaient des effectifs plus expérimentés avec des joueurs rémunérés qui pouvaient prétendre à jouer à un échelon supérieur.  Au final, ça se joue à peu de choses, le classement en est la preuve. Malgré toutes ces difficultés, nous ne sommes que premier relégable… »

Les statistiques individuelles de l’équipe :

Stats NM3 CPBB 2

La saison prochaine, l’équipe évoluera donc en Excellence Régionale avec l’ambition de reconstruire un groupe fort et soudé afin de retrouver le niveau national.

Grégory

NM3

Partagez...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter